Hey Monsieur, dessine moi la gouvernance!

Posted on mai 9, 2010

0


On voit un peu partout fleurir dans nos pays des associations et des sociétés spécialisées dans l’éducation sur la gouvernance, ou même pompeusement le leadership. Belles initiatives, me suis je dis! Waouh, on va appliquer du Sarbanne-Oxley (déformation professionnelle) en Afrique. Mais en y réfléchissant un peu, je deviens de plus en plus perplexe! Quelque chose ne colle pas. C’est quoi donc la gouvernance, et qui peut-on y éduquer dans nos pays gangrenés par le non-droit et la corruption, et pour quels résultats à court ou moyen terme?

D’abord, je file sur Wikipedia et j’y découvre tout de go que la gouvernance est une notion controversée et que le terme est défini et entendu aujourd’hui de manière très diverse et parfois contradictoire! Et ben, ça ne m’arrange pas mais j’apprends quand même que l’on distingue deux grands types de gouvernance : la gouvernance d’entreprise pour le secteur privé et la gouvernance politique pour la pensée politique et administrative.

« La gouvernance d’entreprise est l’ensemble des processus, réglementations, lois et institutions influant la manière dont l’entreprise est dirigée, administrée et contrôlée. » Je pense donc m’en sortir en remplaçant entreprise par pays…

Processus, réglementations, lois, institutions? Je me suis donc assis pour m’imaginer deux minutes dans la peau d’un fonctionnaire, puis deux minutes dans la peau d’un entrepreneur, tous les deux par hasard Togolais, tous les deux dotés d’une haute valeur morale, tous les deux soucieux de progresser dans ce qu’ils ont entrepris, l’un gravir les échelons, l’autre rentabiliser ses affaires, tous les deux « normalement nés », et tous les deux sans carte de parti. Où sont donc ces processus, réglementations, lois et institutions que je dois suivre, respecter? Les processus dépendent de moi, ou bien sont à des niveaux où je peux les influencer, c’est la manière dont j’organise mon travail, mes rapports avec les autres, mes associés, mes collègues, mes employés, mes partenaires, mes clients, mes administrés, etc. Qu’en est il des réglementations, lois et institutions? Cela ne dépend pas vraiment de moi, mais je vais faire un effort.

Dans ma peau d’entrepreneur, je débarque au port de Lomé pour réceptionner les containers tant attendus… hum, soudain je me souviens que j’ai pris l’habitude de glisser un ou deux bella-bellow dans la farde. J’hésite… au diable la gouvernance, mes containers d’abord!

Dans ma peau de fonctionnaire, je reçois un citoyen qui se présente devant moi avec son dossier, je l’ouvre et j’y vois un ou deux bella-bellow, j’hésite… au diable la gouvernance, c’est pas avec mon salaire que je vais me payer la même 4×4 que mon collègue!

Dans ma peau d’entrepreneur, mon comptable vient me dire que nous avons une grosse facture restée impayée par un certain client malgré plusieurs rappels, il me demande s’il doit lancer une procédure de recouvrement, j’hésite… je me rappelle la conversation téléphonique avec le client qui m’avait confirmé à demi-mot, être « bien né » et « détenteur de la carte du Parti ». Je soupire et dis à mon comptable de classer en pertes&profits… au diable la gouvernance!

Dans ma peau de fonctionnaire, je reçois un coup de téléphone venant d’un membre influant du Parti me demandant de mettre certains moyens du service à sa disposition ou de faire avancer un dossier en violation du processus normal, j’hésite… au diable la gouvernance, car c’est bientôt les promotions!

<Photo 1> Dans ma peau d’entrepreneur, dans ma peau de fonctionnaire, je suis confronté à des histoires quotidiennes de clientélisme, de corruption, de violation des lois et réglementation, de défaillance des institutions… je suis nu sur mon gouvernail et je ne crois pas que je suis le seul.

Hey Monsieur, dessine moi la gouvernance!

9 Mai 2010

Publicités
Tagué:
Posted in: Afrique, Politique, Togo