Rocky au Togo

Posted on septembre 16, 2010

0


Non, ce n’est pas le retour de Rocky Balboa, pour un ultime combat à Lomé, c’est plutôt dans le style « Tintin au Congo ». C’est notre vieil ami socialiste et ex-premier ministre français Michel Rocard (surnommé Rocky par Le Canard Enchaîné) qui est venu ce Mardi 14 Septembre donner des leçons de gouvernance aux fonctionnaires togolais, lors d’une conférence organisée dans le cadre d’un partenariat entre le gouvernement togolais et la business school française HEC.

Rocky, homme d’idées mais piètre orateur, nous a bredouillé comme lui seul sait le faire une phrase très originale reprise sans esprit  critique par tous les journaux: « La corruption freine le développement des pays pauvres« . Allez Rocky, tu ramollis! Et la connerie, elle freine le développement des personnes attardées? Quand je pense aux sommes considérables que l’état togolais a dû dépenser pour le faire venir nous sortir une telle évidence, quel gâchis!

Rocky a donc, semble t’il, fait le constat des problèmes qui empêchent le développement et lancé une série de pistes de réflexion pour y remédier, en l’occurrence, l’indépendance de la justice, la stabilité juridique et fiscale, la lutte contre la corruption, l’évaluation des politiques publiques, la mise en place de la politique de décentralisation et de l’innovation, etc.

Voyons donc, on dirait le discours d’un opposant au régime de Faure Gnassingbé! J’en conviens, nul n’est prophète chez soi, mais il n’y a rien de neuf dans le discours de Rocky. Le chantre de la décentralisation de l’administration française nous a recyclé sa théorie vieille de 40 ans. Beaucoup ne se rappelle pas de sa fameuse plaquette de 1966 intitulée « Décoloniser la province » où il expliquait que l’excès de centralisation paralysait le développement économique et interdisait l’initiative créatrice d’entreprises locales. Je m’étonne juste qu’il n’ait pas recyclé cela dans sa conférence de Lomé  en des termes plus directs en disant « Il faut décoloniser le Togo » car en amont de la corruption et du clientélisme, le vrai problème c’est la confiscation du pouvoir et toutes les institutions de l’état par un clan qui régit le pays comme une propriété privée.

J’aurais voulu qu’il lance à son auditoire « Il faut décoloniser vos cerveaux!« , en leur expliquant qu’ils n’ont pas besoin de lui pour leur dire ce qu’ils ont à faire pour développer leur pays, qu’il y a des manifestants habillés en jaune dans la rue de Lomé qui le disent mieux et sont même prêts à se mettre à l’ouvrage pour le faire, que les dirigeants des ex-colonies ne doivent plus attendre que la solution vienne de la France, qu’il est temps qu’ils prennent en charge leur destin en  écoutant  leur peuple et en œuvrant exclusivement pour le bien de tous les citoyens. Mais Rocky est bon diplomate et coule une belle retraite ponctuée de quelques missions et voyages d’agrément…

Allez Rocky, bon séjour au Togo, la plage de Lomé est belle et dégaZée de tout manifestant!

16 Septembre 2010

Publicités