Frères Ivoiriens, et maintenant ?

Posted on décembre 3, 2010

0


Frères ivoiriens, vous venez peut-être de rater une occasion d’en finir avec ces années de crise alors que tous les démocrates africains espéraient que ce scrutin présidentiel de 2010 aboutisse à apaiser vos rancœurs et vous unir pour relancer le développement et la croissance de ce  pays qui est un des moteurs de la sous-la région.

Le spectacle de ces derniers jours qui ont suivi le 2e tour de cette élection était pitoyable, les images en direct d’une personne empêchant le porte parole de la commission électorale indépendante de parler, une autre lui arrachant les feuilles de résultats partiels des mains; le président de  la même commission réfugié dans un hôtel pour proclamer dans la quasi-clandestinité les résultats donnant Alassane Ouattara vainqueur… oh mon Dieu, que d’émotions ! Puis enfin, aujourd’hui, l’épilogue joué par le président du conseil constitutionnel est des plus rocambolesques lorsqu’il donne vainqueur Laurent Gbagbo en annulant les résultats de plusieurs départements du nord du pays (Bouaké, Khorogo, Ferkessedougou, Katiola, Boundiali, Dabakala et Seguéla)!

Vu de l’extérieur et sans parti pris, on ne peut qu’être déçu pour nos frères Ivoiriens, et ce n’est pas faute de les avoirs prévenus, ce n’est pas faute de leur avoir dit d’ouvrir les yeux ! M’enfin, comment expliquer que la cours constitutionnel annule les résultats des départements du nord du pays pour « irrégularités flagrantes », alors qu’il n’avait rien trouvé à dire lorsque ces mêmes zones ont plébiscité Alassane Ouattara au premier tour ?


La victoire proclamée de Laurent Gbagbo n’est pas claire, on aurait préféré une victoire franche et nette, pas une victoire au poing !

Frères ivoiriens, et maintenant ? Et maintenant qu’allez vous faire ?

Publicités