Une union affligeante

Posted on avril 13, 2011

0


En l’espace de quelques semaines, l’Union Africaine nous a encore fait à plusieurs reprises la démonstration de son incapacité à résoudre les crises qui secouent les pays du continent. La situation en Libye et en Côte d’Ivoire sont des cas de conscience pour tout démocrate africain.

En Libye, les citoyens épris de liberté ont fait le mauvais choix de prendre les armes contre Mouammar Kadhafi. Le fils Seïf Al-islam Kadhafi leur a promis une rivière de sang et il a tenu sa promesse. On a vu l’UA tergiverser et lancer des appels à la retenue à un fou, puis critiquer l’intervention du gendarme autoproclamé de l’Afrique. C’est affligeant !

En Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara ont pris leur peuple en otage pour un conflit électoral qui aurait pu trouver sa solution dans le dialogue. L’entêtement de ces deux despotes a entraîné le pays dans la un cycle de haine et de violence dont nul ne saurait prédire l’issue même si la loi des armes a pour l’instant donné raison à Ouattara. On a vu l’UA tergiverser, prendre la CEDEAO au contre-pied et lancer des appels à la retenue à deux despotes, puis critiquer l’intervention du gendarme autoproclamé de l’Afrique. C’est affligeant !

Dans aucune de ces situations, l’Union Africaine n’a pas été capable de gérer avec sagesse les conflits mais elle a laissé le champ libre aux massacres des populations civiles innocentes. D’appels mous à la retenue aux tentatives mort-nées de médiations, l’UA n’a servi qu’à brouiller les messages de fermeté que pouvait lancer la communauté internationale vers ces hommes, par exemple la position de la CEDEAO en Côte d’Ivoire.

A quoi sert donc cette institution?  Lorsqu’on pense que Le Général de Gaulles traitait l’ONU de « ce grand machin», on peut sans hésiter qualifier l’UA de « petit machin». Si cette union affligeante ne fait pas le poids devant ses propres membres, comment peut-elle être crédible devant les rouleaux compresseurs occidentaux. L’opportuniste Sarkozy du pays autoproclamé des droits de l’homme, a vite profité du vide laissé par l’Union Africaine pour mettre en œuvre son propre agenda sous le prétexte de sauver des vies humaines ou de restaurer la démocratie en Afrique. Pourquoi s’en étonner après avoir vu Sarkozy venir présider un sommet de l’Union Africaine à Addis Abeba en Janvier 2011, le souverain devant ses vassaux ? Contrairement à beaucoup d’Africains, je n’ai pas envie de crier contre l’impérialisme et le néo-colonialisme car Sarkozy envoyé son armée protéger les intérêts de la France en Afrique, sous le couvert de mandats des Nations Unies. Les autres européens et les américains y sont allés aussi pour sauvegarder leurs intérêts économiques et préserver l’accès à nos ressources. Ils sont bien dans leur rôle de prédateurs ! Ils ne seraient pas intervenus si les Africains avaient pris leurs responsabilités dans la gestion de ces crises.

A quoi sert cette institution? En y regardant de près, elle a l’air d’avoir toute la structure organisationnelle pour fonctionner comme une institution sérieuse. Mais c’est sans compter la bande d’affreux, ce syndicat de dictateurs dont il émane et qui incarne son visage… regardez un peu la délégation qui s’est rendue chez Kadhafi cette semaine… affligeant ! Il y a une commission avec un président qui ne pèse pas lourd devant cette bande d’affreux. Il y a un parlement dont on ne sait sur quoi les membres travaillent… les députés ANC expulsés du parlement togolais en savent certainement plus. Cerise sur le gâteau, l’Union Africaine dispose même d’un conseil de paix et de sécurité… !

Oui il y a eu la traite des noirs, oui il y a eu la colonisation, mais aujourd’hui si l’Afrique reste asservie c’est parce que nous le voulons bien, c’est parce que nous avons une union affligeante et une bande d’affreux à sa tête!

Publicités