Faure Gnassingbé n’aime pas les rapports…

Posted on avril 2, 2013

0


Quelques jours après les incendies des marchés de Lomé et Kara en janvier, le gouvernement togolais avait fait appel à la France pour diligenter une équipe d’experts de la police judiciaire française afin de déterminer scientifiquement l’origine des feux. Le site officiel de désinformation Republicoftogo précisait même qu’il s’agissait d’une demande d’assistante adressée directement à François Hollande par Faure Gnassingbé lui-même! Personne n’a relevé à ce moment l’indépendance de la justice ! Pourquoi Faure Gnassingbé se mêle t’il d’une enquête judiciaire mais ne daigne même pas rendre visite aux malheureuses victimes de l’incendie? Le cynisme est à son paroxysme.

Dans une interview, les experts français promettaient un rapport détaillé sur les éléments techniques relatifs à l’origine et à la propagation de ces feux. Hélas plus deux mois après, aucune nouvelle du fameux rapport, alors que des leaders et des militants de l’opposition togolaise ont été arrêtés, inculpés, certains embastillés, dans une enquête à charge menée par le procureur et les officiers de la gendarmerie. Entretemps, le principal élément du dossier à charge tombait à l’eau avec la rétraction spectaculaire du jeune Mohamed Loum (alias Toussaint Tomety) qui accusait les responsables de l’opposition. Mais où est donc le rapport des experts français ? Des rumeurs ont commencé à circuler depuis quelques jours, rumeurs selon lesquelles le rapport aurait été remis à son commanditaire, Faure Gnassingbé qui se serait assis dessus. Cette rumeur a été confirmée hier dans une conférence de presse par Me Zeus Ajavon, coordinateur du Collectif Sauvons le Togo.

Que contient donc ce rapport pour qu’on ne le veuille pas le rendre public ? Selon les rumeurs, le rapport prouverait que le feu a été déclenché, non pas à l’aide de cocktails molotov et de la poudre explosive comme le prétendait le Ministre-Colonel Yark Damehane mais avec du kérozène, un carburant hautement inflammable disponible uniquement dans les stocks gardés de l’aéroport de Lomé. Visiblement Faure Gnassingbé n’aime pas cela, il sait qui a accès à ce matériel, et ce n’est certainement pas les leaders et les militants de l’opposition.

faussairesOn se souvient aussi du sort réservé au rapport commandité à la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) suite aux allégations de tortures sur les inculpés dans l’affaire d’atteinte à la sureté de l’état impliquant Kpatcha Gnassingbé.  Ce dernier rapport avait été modifié par les services de la présidence avant d’être rendu public sur le site d’intoxication republlicoftogo, et Koffi Kounté, président de la CNDH à l’époque, avait pris la poudre d’escampette en prenant soin de publier la version authentique. L’histoire a fait le tour du monde mais depuis lors, c’est le silence sur l’affaire.

Visiblement Faure Gnassingbé n’aime donc pas les rapports… je précise les rapports d’enquête!

Phil-leguèdè

2 Avril 2013

Publicités
Posted in: Togo