Dans les yeux ouverts de SINANDARE Gouyano

Posted on avril 16, 2013

0


DSCN3933La seule image forte que j’aurais voulu garder de ces jours de manifestations des élèves dans les rues de Lomé, c’est celle de ce jeune garçon portant une affiche avec l’inscription « Collectif Sauvons Nos  Études, nous voulons nos profs ». Pendant plusieurs jours les élèves des lycées et collèges de plusieurs localités du Togo sont sortis massivement dans les rues pour apporter leur soutien aux enseignants en grève et réclamer que le gouvernement réponde à leurs revendications. Pour toute réaction, le gouvernement autiste et irresponsable du psychopathe Faure Gnassingbé a décidé de fermer « temporairement » tous les établissements d’enseignement de la région de Lomé. Alors qu’on a vu à Lomé des gendarmes, pour une fois « raisonnables » dans une manifestation publique, par contre au nord du pays, ce sont des militaires qui ont été dépêchés pour mater les élèves.

Le sort en a donc voulu autrement, si l’on peut parler de sort! Un élève est tombé ce 15 Avril 2013, SINANDARE Gouyano a été mortellement blessé par balle à Dapaong. Il avait 12 ans et était en classe de 6e, c’est tout ce que nous savons de lui, mais son nom restera à jamais gravé dans nos mémoires, l’image de son corps inanimé et ses yeux ouverts restera à jamais gravée dans nos mémoires.  Personne ne saura jamais quelle image est restée gravée dans ses yeux ouverts. Peut-être le mirage d’un monde meilleur sur la terre de nos aïeux, peut-être simplement l’horrible visage de son assassin qui restera certainement impuni, peut-être le néant…

Repose en paix, Gouyano.

 

Publicités
Posted in: Togo