#Togo : il faut taire les voix critiques ! Après la suspension de Radio Légende FM, RFI et BBC ne sont plus diffusées

Posted on août 5, 2013

0


Depuis ce dimanche 4 Août 2013, les radios internationales RFI et BBC ne sont plus présentes sur les ondes FM au Togo. Les fréquences ces radios « coloniales » sont brouillées sans autre forme de procès, sauf un article publié quelques jours plus tôt par le site de désinformation de la république http://www.republicoftogo.com  en ces termes « RFI, radio publique française financée par les contribuables, et surtout écoutée en Afrique francophone, a depuis des décennies le Togo dans son collimateur. Et plus précisément le pouvoir accusé de tous les maux. Nouvelle confirmation à l’occasion de la couverture des récentes élections législatives. Procès à charge contre les autorités, interviews complaisantes d’opposants dont l’influence est insignifiante sur la scène politique togolaise ont constitué l’essentiel du traitement électoral. ».

Comme on dit, c’est l’hôpital qui se moque de la charité, les autorités togolaises remettent en cause la partialité de RFI alors que Samedi, l’antenne de la radio était largement ouverte au griot de service, Gilbert Bawara, ministre de l’administration territoriale, pour vociférer ses incongruités sur les récentes mascarades électorales.

Radio LégendeCette censure intervient dans un contexte où la radio locale LEGENDE FM est suspendue depuis le 25 juillet, pour avoir diffusé des témoignages de fraude électorale en faveur du parti au pouvoir pendant la journée de vote pour les récentes élections législatives au Togo. Considérant que cette radio diffusait des fausse informations, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), a fait dépêcher un escadron de gendarmes pour arrêter les émissions. Cette descente policière suivie en direct par les auditeurs a provoqué une manifestation spontanée de centaines de Loméens devant les locaux de la radio pour protester contre cette intrusion.

Selon un rapport du CPJ qui a condamné cette censure, Légende FM a été suspendue indéfiniment sans être en mesure de se défendre en débat contradictoire devant le magistrat. « Nous condamnons la suspension de toutes les émissions interactives de Légende FM qui est un acte de censure des propos critiquant le gouvernement », a déclaré Mohamed Keita, coordonnateur du plaidoyer pour l’Afrique du CPJ. Avec la suspension des radios internationales RFI et BBC, la stratégie du régime togolais est claire: après une mascarade électorale octroyant une majorité absolue au parti au pouvoir et le satisfécit de la communauté internationale, il faut taire les voix critiques !

Phil-on-air

5 Août 2013

Publicités
Posted in: Togo