Me Yacoubou Hamadou : de la défense des droits de l’homme à la défense des pour-riz

Posted on août 9, 2013

1


HAMADOU_Yacoubou_2011byAyetanAncien président de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (de 2005 à 2006) et actuel ministre dans un régime qui pratique la torture et bafoue quotidiennement les droits  fondamentaux des citoyens,  Me Yacoubou Hamadou, a semble t’il avalé toute fierté. Malgré l’évidence, le ministre nie tout achat de consciences par le parti au pouvoir UNIR lors de la campagne pour la mascarade électorale qui vient se dérouler au Togo: « Parler d’achats de consciences, c’est porter des injures gravissimes à l’endroit des populations » aurait il déclaré sur une radio privée.

Malheureusement pour lui, nous sommes à l’ère de l’internet et il existe des preuves de l’achat massif de conscience, par exemple la distribution de riz estampillé « Faure Gnassigbé UNIR »  à Cinkassé

Il y a aussi le témoignage même d’un militant du parti UNIR, qui s’exprimait sur le message et les cadeaux délivrés par le parti au pouvoir aux habitants de Nandougou dans la région des savanes. Le militant se plaignait même de l’insuffisance des cadeaux.

.

Me Yacoubou Hamadou n’est pas à son premier mensonge effronté pour la défense du régime pour-riz, pardon pourri de Faure Gnassingbé dont il a pourtant assisté aux avant-postes à l’installation sanglante en 2005.

On se souvient de l’histoire du faux rapport de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) suite aux allégations de tortures sur les inculpés dans l’affaire d’atteinte à la sureté de l’état impliquant Kpatcha Gnassingbé.  Le rapport authentique avait été modifié par les services de la présidence avant d’être rendu public sur le site d’intoxication republicoftogo. Selon la rumeur, Me Yacoubou Hamadou faisait partie de la bande de faussaires.

Plus récemment, après le décès  du jeune Douti Sinanlengue à Dapaong des suites des coups portés des forces de l’ordre, Me Yacoubou Hamadou s’illustrait sans vergogne pour défendre une thèse selon  laquelle le jeune homme serait décédé des suites d’une contusion de l’abdomen. Depuis Avril, la dépouille du jeune homme est toujours à la morgue, suite au refus des parents de procéder à son inhumation tant que la vérité ne sera pas faite sur les conditions du décès et les culpabilités.

« Homme plaideur, homme menteur » dit le proverbe, Me Yacoubou Hamadou en est l’illustration parfaite sur la terre de nos aïeux.

Phil-polygraphe

9 Août 2013

Advertisements
Posted in: Togo