Et si jamais Kofi gagnait en 2015, avec qui gouvernerait il le Togo? Les bonnets rouges, pardi!

Posted on novembre 30, 2013

2


kofi-yamgnane-bonnet-breton C’est clair, Kofi Yamgnane est décidé pour les présidentielles de 2015 au Togo, cela se confirme par sa frénésie médiatique dans l’hexagone français (peut-être faut-il préciser l’hexagone français car le Togo aussi est un hexagone), et plus particulièrement en Bretagne par des séances de dédicace de son nouveau livre.  Ce matin, j’écoutais donc le Franco-Togolais sur RFI parler de son projet pour le Togo.

Je dois avouer que quand j’écoute Kofi, j’ai envie d’y croire, juste quelques secondes puis je me ravise, car je ne peux m’empêcher de noter ses incohérences… La première c’est celle de son éviction de la course en 2010 à cause d’une histoire de date de naissance sur son passeport (il parle de passeport dans l’interview alors qu’à l’époque il était plus question de l’acte de naissance). Alors je me dis, comment un homme sensé gouverner un pays peut-il se faire délivrer sans broncher un passeport avec une date erronée puis le présenter dans son dossier de candidature? Il la beau dire que c’est un problème que connaissent beaucoup de togolais mais tous les togolais que je connais s’efforcent d’avoir la même date sur tous les documents. Ce problème réglé, il se dit confiant pour faire valider sa candidature pour 2015. Évidemment, ce sera le cas, car en 2015 son rôle sera tout autre qu’en 2010. En 2010, le régime ne s’attendait pas à la candidature surprise de Jean-Pierre Fabre et Kofi Yamgnane représentait l’homme à abattre suite à la défection de Gilchrist Olympio. Mais en 2015, la donne sera tout autre depuis la montée en force de Jean-Pierre Fabbre et le régime se frotte déjà les mains pour que Kofi  joue le trouble-fête au sein de l’opposition. Alors, le grand frère Kofi ne pas s’inquièter, sa candidature sera bel et bien validée, car son rôle de boute-en-train pour le pouvoir l’est aussi!

J’ai envie de croire que l’alternance est possible par les urnes au Togo, tellement Kofi donne l’impression que les élections peuvent être transparentes au Togo. J’ai envie d’oublier qu’au Togo, en 2005 on a vu des militaires courir avec les urnes sous les bras, en 2010 on a vu la liaison de communication par satellite tomber en panne juste au moment où on en avait besoin pour transmettre les résultats, et on a vu des militaires venir ramasser les procès-verbaux et les ordinateurs dans le centre de compilation du candidat Jean-Pierre Fabre. Mais Koffi Yamgnane prétend qu’il suffit de publier les résultats avant le régime pour gagner… Depuis sa Bretagne dorée, Kofi n’a donc cure des revendications de l’opposition pour obtenir les réformes constitutionnelles et institutionnelles afin d’améliorer que le cadre électorale et les conditions d’organisation et de dépouillement des scrutins!

Supposons donc qu’il se présente et gagne, juste une supposition! J’ai envie d’y croire mais quand je l’entend traiter les membres de l’opposition avec autant de condescendance, je me demande avec qui il va gouverner! Je n’ose pas penser que ce soit avec le RPT-UNIR puisque Kofi se présente au nom de l’alternance. Avec quel programme et quelle majorité va t’il gouverner, puisque son association Sursaut-Togo n’a pas plus de programme que les partis de l’opposition dont il critique l’absence de projet.  A défaut de gouverner avec le RPT-UNIR ou les partis de l’opposition, il ne lui reste qu’une solution… faire débarquer de Bretagne une équipe de bonnets rouges!

 

Phil-audieux

30 Novembre 2013

Publicités
Posted in: Togo